Boris Vian: L’écume des jours

Здесь есть возможность читать онлайн «Boris Vian: L’écume des jours» весь текст электронной книги совершенно бесплатно (целиком полную версию). В некоторых случаях присутствует краткое содержание. категория: Классическая проза / на французском языке. Описание произведения, (предисловие) а так же отзывы посетителей доступны на портале. Библиотека «Либ Кат» — LibCat.ru создана для любителей полистать хорошую книжку и предлагает широкий выбор жанров:

любовные романы фантастика и фэнтези приключения детективы и триллеры эротика документальные научные юмористические анекдоты о бизнесе проза детские сказки о религиии новинки православные старинные про компьютеры программирование на английском домоводство поэзия

Выбрав категорию по душе Вы сможете найти действительно стоящие книги и насладиться погружением в мир воображения, прочувствовать переживания героев или узнать для себя что-то новое, совершить внутреннее открытие. Подробная информация для ознакомления по текущему запросу представлена ниже:

libcat.ru: книга без обложки
  • Название:
    L’écume des jours
  • Автор:
  • Жанр:
    Классическая проза / на французском языке
  • Язык:
    Французский
  • Рейтинг книги:
    4 / 5
  • Ваша оценка:
    • 80
    • 1
    • 2
    • 3
    • 4
    • 5
  • Избранное:
    Добавить книгу в закладки

L’écume des jours: краткое содержание, описание и аннотация

Предлагаем к чтению аннотацию, описание, краткое содержание или предисловие (зависит от того, что написал сам автор книги «L’écume des jours»). Если вы не нашли необходимую информацию о книге — напишите в комментариях, мы постараемся отыскать её.

Je voudrais vous parler d'un classique , cela va vous ennuyer mais ce classique est époustouflant , chaque livre est unique mais celui-ci ce détache encore plus des autres livres tellement il m'a étonnée. Me voici dans une bibliothèque cherchant déjà depuis une vingtaine de minutes LE livre. Découragée , j'arrive déjà au rayon des "V" et mes yeux s'arrêtent sur " L'écume des jours " de Boris Vian , c'est sans doute ce titre poétique qui m'a attirée en tout cas je l'ai emprunté sans même en ouvrir une page afin de mieux le savourer chez moi. Quel enchantement ! Chaque page m'apportait soit du rire , soit du plaisir , soit de l'émotion parfois les trois en même temps ( émue , je pleurais de rire ;o).Je vais faire comme tout le monde et vous résumer l'histoire , mais elle n'est pas si importante , elle est peut-être même banale , c'est une histoire d'amour . Colin , rencontre Chloé , ils tombent amoureux , se marient , Chloé tombe très malade , Colin se bat pour la sauver ... Banal ... NON , car ce n'est pas l'histoire qui rend ce livre si attachant ce sont les choses étonnantes qui l'accompagnent : Les mots nouveaux que l'autre invente , le monde imaginaire tout droit sorti de l'imagination de cet écrivain talentueux . Un monde où les fleurs poussent sur les trottoirs , où on peut mourir parce qu'un nénuphar se développe à l'intérieur de vous et étouffe vos poumons , un monde où les murs le la pièce ondulent quand la musique est sensuelle ,où on pêche les anguille dans le lavabo en les attirant avec du dentifrice à la framboise , où les carreaux cassés "cicatrisent tout seuls ". Boris Vian prend toutes nos expressions au pied de la lettre , ainsi "exécuter" une ordonnance chez le pharmacien se fait avec un guillotine . Ce monde regorge de choses étonnantes , il y'en a bien d'autres encore plus étonnantes que celles que je vous ai citées mais je vous laisse le plaisir de les découvrir au fil de la lecture car c'est vraiment intéressant .Outre ce monde imaginaire , les situations peuvent paraître étonnantes , ainsi , Alise ( une amie de Colin ) tue un écrivain dans un café , devant tout le monde et sans risque , en public , de manière banale , l'écrivain se laisse faire et le garçon de café vient nettoyer le sang : pas police , de prison ...Boris Vian ne caricature-t-il pas le monde d'aujourd'hui ?? ce monde totalement indifférent ? On a plus le temps de profiter de la vie mais on se console en ramassant une fleur sur un trottoir ... L'histoire est très graduelle . On passe de Colin , Chloé , ses amis Chick et Alise , heureux , riches , et petit à petit Chloé est de plus en plus malade , et Colin de plus en plus pauvre , Chick de plus en plus fou , Alise de plus en plus malheureuse et seule , cette régression est imagée par la maison de Colin qui rétrécit et s'assombrit à mesure que l'histoire devient triste ... On pense un peu à la chanson du groupe Téléphone " Cendrillon " , tout est fait pour être un beau rêve , et ça va de plus en plus mal ...Les personnages sont attachants , le livre se lit vite il peut-être lu de façon légère , sans chercher à réfléchir , il est très agréable , et si on veut prolonger le plaisir réfléchir sur les intentions de l'auteur c'est également très intéressant ...Après l'avoir lu , je suis allée l'acheter en librairie pour "posséder" ce chef- d'oeuvre

Boris Vian: другие книги автора


Кто написал L’écume des jours? Узнайте фамилию, как зовут автора книги и список всех его произведений по сериям.

L’écume des jours — читать онлайн бесплатно полную книгу (весь текст) целиком

Ниже представлен текст книги, разбитый по страницам. Система автоматического сохранения места последней прочитанной страницы, позволяет с удобством читать онлайн бесплатно книгу «L’écume des jours», без необходимости каждый раз заново искать на чём Вы остановились. Не бойтесь закрыть страницу, как только Вы зайдёте на неё снова — увидите то же место, на котором закончили чтение.

Colin rougit.

– Je comprends, dit-il.

– Sur un boogie, conclut Nicolas, l’effet est, disons le mot, d’autant plus obscène que l’air est obsédant en général.

Colin restait songeur.

– Où avez-vous appris le biglemoi? demanda-t-il à Nicolas.

– Ma nièce me l’a appris… dit Nicolas. J’ai établi la théorie complète du biglemoi au cours de conversations avec mon beau-frère. Il est membre de l’Institut, comme Monsieur le sait sans doute, et n’a pas eu de grandes difficultés à saisir la méthode. Il m’a même dit qu’il avait fait ça il y a dix-neuf ans…

– Votre nièce a dix-huit ans? demanda Colin.

– Et trois mois… rectifia Nicolas. Si Monsieur n’a plus besoin de moi, je vais retourner surveiller ma cuisine.

– Allez, Nicolas, et merci, dit Colin en enlevant le disque qui venait de s’arrêter.

IX

– Je mettrai mon complet beige avec ma chemise bleue, et ma cravate beige et rouge, et mes souliers de daim à piqûres et des chaussettes rouges et beiges.

– Je vais d’abord m’abluter, et, me raser, et me vérifier. Et je vais demander dans sa cuisine à Nicolas:

– Nicolas, voulez-vous venir danser avec moi?

– Mon Dieu, dit Nicolas, si Monsieur me le demande avec insistance, j’irai, mais dans le cas contraire, je serais heureux de pouvoir régler quelques affaires dont l’urgence se fait impérative.

– Il est indiscret, Nicolas, de vous pousser plus à fond?

– Je suis, dit Nicolas, Président du Cercle Philosophique des Gens de Maison de l’arrondissement, et, par suite, astreint à une certaine assiduité aux réunions.

– Je n’ose, Nicolas, vous demander le thème de la réunion d’aujourd’hui…

– Il y sera parlé de l’engagement. Un parallèle est établi entre l’engagement d’après les théories de Jean-Sol Partre, l’engagement ou le rengagement dans les troupes coloniales, et l’engagement ou prise à gages des gens dits de maison par les particuliers.

– Voilà qui intéresserait Chick! dit Colin.

– Il est malheureusement regrettable, dit Nicolas, que le Cercle soit très fermé. M. Chick n’y pourrait être admis. Seuls, les gens de maison…

– Pourquoi, Nicolas, demanda Colin, emploie-t-on toujours le pluriel?

– Monsieur remarquera sans doute, dit Nicolas, que «homme de maison» reste anodin, mais que «femme de maison» prend une signification notoirement agressive…

– Vous avez raison, Nicolas. A votre avis, dois-je rencontrer l’âme sœur aujourd’hui?… Je voudrais une âme sœur du type de votre nièce…

– Monsieur a tort de penser à ma nièce, dit Nicolas, puisqu’il appert des événements récents que M. Chick a fait son choix le premier.

– Mais, Nicolas, dit Colin, j’ai tant envie d’être amoureux…

Une fumée légère s’échappa du bec de la bouilloire et Nicolas alla ouvrir. Le concierge montait deux lettres.

– Il y a du courrier? dit Colin.

– Je m’excuse, Monsieur, dit Nicolas, mais les deux sont pour moi. Monsieur attend-il des nouvelles?

– Je voudrais qu’une jeune fille m’écrivît, dit Colin. Je l’aimerais beaucoup.

– Il est midi, conclut Nicolas. Monsieur désire-t-il son petit déjeuner? Il y a de la queue de bœuf broyée et un bol de punch aux aromates avec croûtons beurrés d’anchois.

– Nicolas, pourquoi Chick ne veut-il pas venir déjeuner avec votre nièce à moins que je n’invite une autre jeune fille?

– Monsieur m’excusera, dit Nicolas, mais j’en ferais autant. Monsieur est certainement assez beau garçon…

– Nicolas, dit Colin, si ce soir je ne suis pas amoureux, pour de vrai, je… Je collectionnerai les œuvres de la duchesse de Bovouard, pour faire pièce à mon ami Chick.

X

– Je voudrais être amoureux, dit Colin. Tu voudrais être amoureux. Il voudrait idem (être amoureux). Nous, vous, voudrions, voudriez être. Ils voudraient également tomber amoureux…

Il nouait sa cravate devant le miroir de la salle de bains.

– Il me reste à mettre ma veste et mon manteau, et mon foulard et mon gant droit et mon gant gauche. Et pas de chapeau pour ne pas me décoiffer. Qu’est-ce que tu fais là?

Il interpellait la souris grise à moustaches noires qui certainement n’était p as à sa place dans le verre à dents, même accoudée au bord dudit verre, et prenant un air détaché.

– Suppose, dit-il à la souris, en s’asseyant sur le rebord de la baignoire (rectangulaire d’émail jaune) pour se rapprocher d’elle, que je trouve chez les Ponteauzanne mon vieil ami Chose…

La souris acquiesça.

– Suppose, pourquoi pas? qu’il ait une cousine. Elle serait vêtue d’un sweat-shirt blanc, d’une jupe jaune et elle s’appellerait Al… Onésime…

La souris se croisa les pattes et parut surprise.

– Ce n’est pas un joli nom, dit Colin. Mais toi tu es une souris et tu as bien de la moustache. Alors?

Il se releva.

– Il est déjà trois heures. Tu vois, tu me fais perdre mon temps. Chick et… Chick y sera certainement très tôt.

Il suça son doigt et l’éleva au-dessus de sa tête. Il le redescendit presque aussitôt. Ça le brûlait comme dans un four.

– Il y a de l’amour dans l’air, conclut-il. Ça chauffe.

– Je me lève, tu te, il se lève, nous, vous, ils, levons, levez, lèvent. Tu veux sortir du verre?

La souris prouva qu’elle n’avait besoin de personne en sortant toute seule et en se taillant un morceau de savon en forme de sucette.

– N’en colle pas partout, dit Colin. Ce que tu es gourmande!…

Il sortit, passa dans sa chambre et mit sa veste.

– Nicolas a dû partir… Il doit connaître des filles extraordinaires… On dit que les filles d’Auteuil entrent chez les philosophes comme bonnes à presque tout faire…

Il ferma la porte de sa chambre.

– La doublure de ma manche gauche est un petit peu déchirée… Je n’ai plus de chatterton… Tant pis, je vais mettre un clou.

La porte claqua derrière lui avec le bruit d’une main nue sur une fesse nue… Ça le fit tressaillir…

– Je veux penser à autre chose… Supposons que je me casse la gueule dans l’escalier…

Le tapis de l’escalier, mauve très clair, n’était usé que toutes les trois marches: en effet, Colin descendait toujours quatre à quatre. Il se prit les pieds dans une tringle nickelée et se mélangea à la rampe.

– Ça m’apprendra à dire des conneries. C’est bien fait. Je, tu, suis, est-il bête!…

Il avait mal au dos. Il comprit pourquoi en arrivant en bas et retira une tringle entière du col de son pardessus…

La porte extérieure se referma sur lui avec un bruit de baiser sur une épaule nue…

– Qu’est-ce qu’il y a à voir dans cette rue?

Il y avait, au premier plan, deux terrassiers qui jouaient à la marelle. Le ventre du plus gros sautait à contretemps de son propriétaire. Pour palet, ils se servaient d’un crucifix peint en rouge auquel il manquait la croix.

Colin les dépassa.

A droite, à gauche, s’élevaient de belles constructions de torchis avec des fenêtres à guillotine. Une femme se penchait à une fenêtre. Colin lui envoya un baiser et elle lui secoua sur la tête la descente de lit en molleton noir et argent que son mari n’aimait pas.

Des magasins égayaient l’aspect cruel des grands immeubles. Un étalage de fournitures pour fakirs retint l’attention de Colin. Il nota la hausse des prix du verre en salade et des clous à rembourrer, par rapport à la semaine passée.

Читать дальше

Похожие книги на «L’écume des jours»

Представляем Вашему вниманию похожие книги на «L’écume des jours» списком для выбора. Мы отобрали схожую по названию и смыслу литературу в надежде предоставить читателям больше вариантов отыскать новые, интересные, ещё не прочитанные произведения.


Robert Heinlein: Route de la gloire
Route de la gloire
Robert Heinlein
Антуан Сент-Экзюпери: הנסיך הקטן
הנסיך הקטן
Антуан Сент-Экзюпери
Emmanuel Carrère: La moustache
La moustache
Emmanuel Carrère
Отзывы о книге «L’écume des jours»

Обсуждение, отзывы о книге «L’écume des jours» и просто собственные мнения читателей. Оставьте ваши комментарии, напишите, что Вы думаете о произведении, его смысле или главных героях. Укажите что конкретно понравилось, а что нет, и почему Вы так считаете.